Roquebrune Cap Martin
+33(0)4 93 83 06 36

Top 10 des plus beaux récifs coraliens

Les barrières de corail représentent moins de 1% de la surface océanique mondiale ; pourtant les coraux qui s’assemblent pour former des récifs coralliens abritent 25% de la vie marine de notre planète.

Une biodiversité à la richesse exceptionnelle !

Vous rêvez de nager dans une eau translucide qui rayonne de coraux multicolores ? Vous rêvez de découvrir une vie sous-marine peuplée de milliers de poissons ?

Prenez votre masque et tuba et plongez dans ce top des plus belles barrières de corail au monde !  

1. La Grande Barrière de Corail (Australie)

La Grande Barrière prend naissance dans le voisinage de Fraser Island, 200 km au nord de Brisbane, et achève sa course 2600 km plus loin au nord dans le détroit de Torrès, entre l’Australie et la Papouasie-Nouvelle Guinée.

Si elle est aujourd’hui menacée, la Grande Barrière de Corail est considérée comme une 8ème merveille du monde ! Constitué de milliers d’îles, d’îlots et d’atolls, ce récif est une des plus grandes structures vivantes sur Terre.

La Grande Barrière de Corail est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1981 et s’étend sur environ 345 000 km² ! Une si grande superficie qu’elle est visible depuis… l’espace !

Le corail qui constitue la Grande Barrière a été créé il y a 18 millions d’années.

De nombreuses colonies de coraux sont présentes et offrent une vaste biodiversité dans des eaux claires, chaudes et accessibles. On compte entre 350 et 400 espèces de coraux de tailles, de formes et de couleurs différentes qui abritent plus de 1 500 espèces de poissons, 4000 sortes de mollusques, 134 espèces de requins et plusieurs espèces de dauphins, tortues, raies, baleines, serpents de mer, éponges et anémones.

Tout le long de la côte du Queensland, villes et stations balnéaires servent de points de départ à une expédition touristique sur la Grande Barrière de Corail. La ville de Cairns, au nord du Queensland, est le point de départ le plus populaire pour découvrir ce vaste parc marin.

Parmi les destinations phares, la plage de Whitehaven est considérée comme l’une des plus pures au monde. Les bancs de sable neigeux se marient aux bras de mer turquoises pour créer une peinture naturelle féérique et en perpétuel changement.

2. Barrière de Corail d’Andros (Bahamas)

Ici rien à voir avec la célèbre marque de compote, mais si vous cherchez l’aventure et la magie, vous en prendrez pour votre pomme !

Archipel le moins peuplé des Bahamas, Andros est un paradis aquatique insoupçonné aux eaux translucides.

La barrière de corail s’étend sur 225 kilomètres jusqu’à l’extrémité de la Tongue of the Ocean, une fosse océanique dont la profondeur chute de 35 m à 1 800 m.

La barrière de corail d’Andros abrite la magnifique forêt pétrifiée, où vous pourrez explorer les grottes de corail, et loge de nombreuses espèces de poissons et d’animaux marins comme les mangroves, les mérous, les murènes ou encore des vivaneaux.

Vous serez séduits par la découverte des « trous bleus » et les nombreux lagons remplis de milles merveilles !

3. Barrière de Corail (Nouvelle-Calédonie)

Deux barrières de corail pour le prix d’une !

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2008, le grand récif de Nouvelle-Calédonie est constitué d’une double barrière de corail qui mesure 1 300 km de long et entoure Grande Terre, l’île principale.

Situé à 30 km des rives, le récif forme un immense lagon abritant une faune et une flore marine d’une extraordinaire diversité.

Le snorkeling vous permettra de découvrir des espèces parmi lesquelles figurent des balistes, des thons, des requins et des tortues, sur fond de coraux phosphorescents.

De nombreuses espèces peuplant ces eaux sont endémiques. Un lieu magique et enchanteur !

4. Îles Raja Ampat (Papouasie Occidentale – Indonésie)

Il y a une dizaine d’années, l’écosystème du Triangle du corail dans les fonds marins de Raja Ampat  a bien failli disparaître ! La faute à la pratique de la pêche à l’explosif notamment.

Au large de la ville portuaire de Sorong en Papouasie occidentale, l’archipel des Raja Ampat se trouve au cœur de ce « Triangle du corail ».

Ces coraux figurent parmi les plus beaux au monde et accueillent quelque 1 200 espèces de poissons et 600 sortes de coraux, soit 75% de toutes les variétés connues.

L’écosystème est si riche qu’un plongeur a établi un record mondial du nombre d’espèces de poissons recensées en une heure : 283 au total. On y trouve aussi de multiples gorgones, des éponges et des anthias (poissons) de toutes les couleurs.

On trouve ici la plus grande biodiversité marine du monde.

5. Barrière de Corail (Belize)

Ce récif s’étend sur plus de 1 000 km de la péninsule du Yucatán, au Mexique, aux Islas de la Bahia, au Honduras.

Le littoral caribéen de Belize, qui s’étend sur 300 km, est sans aucun doute le plus impressionnant ! Il abrite 100 variétés de coraux et 500 espèces de poissons.

La zone est réputée pour offrir une véritable expérience féérique aux plongeurs car la barrière recèle le « Grand Trou Bleu », une grotte sous-marine de 300 m de diamètre et de plus de 100 m de profondeur à 70 km du littoral.

Classé en 1996 au patrimoine mondial de l’UNESCO, il est considéré comme l’un des plus beaux sites au monde !

6. Atoll de Caroline (Kiribati)

Le petit État-archipel des Kiribati compte 32 atolls et une île de corail. Situé à 4 200 km à l’est de la capitale, Tarawa, l’Atoll de Caroline est un minuscule ensemble d’îlots mesurant à peine 13 km de long et 2,5 km de large.

Figurant parmi les régions les plus isolées au monde, ces îles abritent un beau récif de lagon.  L’Atoll de Caroline est l’un des plus primitifs et sauvage au monde. Grâce à son isolement, il est demeuré en parfait état, gardant des coraux luxuriants et des espèces telles que les tridacnes, les crabes de cocotier et les napoléons.

Vous y rencontrerez peut-être Robinson Crusoé !

7. Atoll d’Aldabra (Seychelles)

L’Atoll d’Aldabra aux Seychelles est considéré comme le deuxième atoll du monde et se trouve à 420 km au nord-ouest de Madagascar et à 1 150 km de Victoria, capitale des Seychelles.

Sa situation isolée explique son faible nombre d’habitants et de visiteurs. Il est entouré de marécages, de pentes, et de récifs riches en coraux et en poissons.

Ce paysage sauvage est protégé de l’ingérence de l’homme ce qui lui permet d’abriter des espèces comme le requin-marteau, le barracuda et plus de 150 000 tortues géantes endémiques.

La piste d’atterrissage la plus proche se trouve à Assumption Island, à 25 km.

Partez en quête d’harmonie marine !

8. Parc National de Komodo, Petites Îles de la Sonde (Indonésie)

Si le nom « Komodo » vous évoque le dragon mythique, ce nom recèle bien d’autres beautés !

Les eaux tempérées offrent un réseau irisé de coraux où les hippocampes, les poissons-crapauds et les pieuvres sont rois. De nombreux spots de plongée vous attendent ainsi que du snorkeling en particulier dans la région de Labuan Bajo.

Partez à la découverte de récifs coralliens secrets à Lombok !

9. Archipel des Abrolhos (Brésil)

Réputé pendant longtemps pour ses coraux en forme de champignons, l’Archipel des Abrolhos, proches de la côte sud de l’État de Bahia, est le plus grand récif corallien de l’océan Atlantique Sud.

Les barrières de corail autour de l’archipel s’étendent sur 46 000 km2 et abritent des espèces, jadis ignorées, de coraux, mollusques et poissons. Plus au large vous pourrez observer la migration des baleines à bosse ou encore des tortues de mer.

L’accès au récif est plus commode en partance de Caravelas, ville de pêcheurs de l’État de Bahia, à 920 km de Rio de Janeiro.

10. Barrière de Røst (Norvège)

Des coraux en Norvège ? Oui, on vous voit venir ! Mais c’est possible et nous voici donc à vous décrire le récif corallien le plus froid de notre sélection ! Enfilez vos moufles et votre bonnet… C’est parti !

Røst est une île des Lofoten, à 200 km au sud-ouest de Tromsø, dans le nord de la Norvège.

La Barrière de Røst se trouve en eaux profondes (entre 300 et 400 m de profondeur) et les coraux s’épanouissent… très lentement (de l’ordre de 6 mm par an).

La barrière représente le plus vaste récif corallien en eaux froides avec une superficie de 120 km2. Les courants nutritifs qui circulent autour des îles alimentent un univers riche en faune marine et en épaves.

Le récif est trop éloigné et réservé aux plongeurs aguerris, c’est la raison pour laquelle ce magnifique lieu insolite n’a été découvert qu’en 2002.

Il est quand bien même possible de faire du snorkeling et d’admirer la flore et la faune dans un univers glacé où la nature a repris ses droits.

Pour aller plus loin…

Ce top n’est pas assez complet pour votre soif incommensurable de connaissances ? Alors, accostons quelques instants et restons en surface avec ces récifs coralliens notables :

  • Le Récif de Palancar (Mexique) : Connu grâce aux découvertes du Commandant Cousteau, il jouit d’une faune et d’une flore colorées et est une belle destination comme spot de plongée.
  • Les Récifs de Tubbataha (Philippines) : Une réserve marine protégée où nagent les raies Manta, requins-baleines et tortues.
  • Coco Island (Costa Rica) : Protégée par l’UNESCO, l’île Cocos est une île costaricienne de l’océan Pacifique. L’endroit abrite une faune et flore sous-marine exceptionnelle : dauphins, orques et baleines pour ne citer qu’eux.
  • Le Grand Central Station (Îles Fidji) : Un des plus beaux spots de plongée au monde situé en Océanie. Les îles Fidji forment un archipel et sont également la première réserve mondiale de coraux mous. L’eau turquoise et transparente est au rendez-vous pour observer la faune et la flore aquatique.
  • Ningaloo (Australie) : Unique au monde, cette barrière de corail est la seule accessible à pied depuis la plage avec une faune et une flore qui vaut largement le détour !
  • La Plage de Safaga (Egypte) : Un lieu parfait pour une plongée en plein cœur de la mer Rouge d’Egypte.
  • L’Atoll de Rangiroa (Polynésie Française) : Mondialement connu pour sa faune et sa flore sous-marine incroyable et visible nulle part ailleurs où dauphins, poissons et requins se côtoient tout autour des récifs.
  • Les Îles Truk (Pacifique) : Autour du lagon se trouve des épaves immergées où les coraux ont trouvé place. Une vision féerique.
  • Les Récifs de l’Île de Cozumel (Mexique) : Lieu de plongée unique pour observer la beauté du récif de corail.

N’oublions pas que les barrières de corail sont en danger.

Les activités humaines (pollution, surpêche, tourisme, commerce du vivant pour les aquariums etc.) et le réchauffement climatique mettent à mal l’écosystème de ces lieux magiques.

En 2050, on estime que quasiment tous les coraux de la planète seront menacés de disparition… 

Un trésor que les générations à venir ne pourront sûrement pas vivre.

Leave a reply